Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Lidia Bastianich a quelques conseils pour la prochaine génération de chefs et de restaurateurs

Lidia Bastianich a quelques conseils pour la prochaine génération de chefs et de restaurateurs



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pendant que je dînais à New York City Félidia avec Lidia Bastianich elle-même, un serveur est venu présenter l'un des plats de pâtes bien connus du restaurant.

"Ce sont des raviolis de pâtes remplis de pecorino frais et de purée de poires...", a-t-il commencé.

"C'est de la purée de poire râpée", interrompit doucement Bastianich, démontrant sa connaissance intime du menu de son restaurant.

"Oui, des poires râpées - désolé pour ça - et c'est fini avec du poivre noir", a rougi le serveur, voulant probablement ramper dans un trou.

"La raison pour laquelle râper les poires est si important est qu'elles ne sont pas cuites à l'avance", a expliqué Bastianich. « Ils sont râpés crus et cuits dans les raviolis pour ne pas devenir pâteux. Cela les aide à conserver un peu de mordant.

Lidia Bastianich, la grand-mère italienne adoptive des États-Unis et l'un des chefs célèbres d'origine, n'a probablement pas besoin de savoir exactement ce qu'il y a au menu à Félidia. Après tout, le restaurant a son propre chef exécutif et elle est occupée à diriger son propre empire culinaire. Son visage peut être trouvé sur des livres de cuisine, des restaurants, des émissions de télévision et sur une gamme de sauces et de pâtes séchées en Italie. Elle vient aussi de sortir son dernier livre de cuisine pour enfants, Nonna Raconte-moi une histoire : L'aventure de la ferme aux œufs de Lidia, un livre de cuisine et un livre d'histoires proposant des plats adaptés aux enfants comme la frittata à la ricotta et la soupe aux œufs. Le livre est le troisième d'une série de livres pour enfants semi-autobiographiques inspirés par ses petits-enfants.

L'assiette du chef Bastianich n'est pas seulement pleine, elle déborde. Mais être intimement impliquée dans chacun de ses projets, dit-elle, garantit une qualité constante.

« La seule chose que vous devez faire est de livrer à chaque fois », explique Bastianich. « Vous feriez mieux de leur donner le meilleur : donnez-leur ce que vous avez promis. Comme mes pâtes : ce sont des morceaux de Lidia qui vont à quelqu'un qui pourrait ne jamais me rencontrer. Ils ont le goût de Lidia, et ça doit être parfait.

Ce n'est pas seulement sa méthodologie personnelle : c'est aussi le conseil qu'elle donne aux chefs qui souhaitent ouvrir un restaurant, notamment à New York, où les loyers sont incroyablement élevés et la concurrence pour attirer l'attention des New-Yorkais et des critiques est féroce. .

Suivre les New-Yorkais et approcher de la perfection chez Felidia a de multiples facettes. La chef Bastianich façonne son menu autour des produits de saison, et elle rafraîchit constamment les menus de ses restaurants. Elle garde également un œil attentif sur ce que veulent ses clients (Felidia propose désormais de nombreuses options sans gluten et végétariennes), et elle est toujours désireuse de transmettre ses vastes connaissances culinaires italiennes aux chefs et aux clients. Lors de ma visite chez Felidia, par exemple, j'ai appris le processus approprié pour sécher les pâtes (de l'intérieur, c'est mieux), et que les spaghetti chitarra sont une variété de pâtes traditionnelle de la région des Abruzzes en Italie, fabriquée en roulant la pâte sur un appareil qui ressemble à une guitare.


Entretien avec Lidia Bastianich – Partie 1 et une recette de Crostata de riz et courgettes (Torta di Riso e Zucchine)

L'inspiration de Julia sur la carrière télévisuelle de Lidia était évidente. &ldquoJ'aime communiquer un art de vivre, une passion, un message. C'est ce que Julia a si bien fait. Il n'a jamais été question d'elle. Certains chefs qui passent à la télévision, tout tourne autour d'eux. C'est pourquoi Julia était si géniale. Elle s'intéressait aux téléspectateurs et s'intéressait à quelque chose dans la cuisine. Si elle faisait une erreur, elle la laissait faire. Si j'ai un trou dans les pâtes, je le colmate. C'est d'accord. Ça arrive. Je suis à l'aise avec ça.&rdquo

Comment se souvient-elle de James Beard à l'époque ? &ldquoIl était certainement en avance sur son temps. C'était un grand homme, lourd et assez jovial. Il était toujours très convenable et portait un nœud papillon.&rdquo

De toutes les différentes entreprises que Lidia a détenues au cours de sa vaste carrière, quelle a été la plus difficile ? Restaurants. Elle a dit cela sans hésitation. &ldquoIl y a tellement de façons d'échouer. Vous pouvez avoir le meilleur chef, mais pas la capacité de gérer les gens et vous échouerez.&rdquo

Comme une opportunité commerciale en a entraîné une autre au cours de son parcours, dit-elle, &ldquoIl s'agit de réunir les bonnes personnes. Talentueux, &lsquo je peux le faire&rsquo les gens. Je recherche la passion et la volonté d'entrer et de retrousser vos manches et d'y arriver. Les gens qui croient en quelque chose sont plus importants que d'avoir des gens qui viennent travailler pleinement préparés, équipés et établis dans leurs habitudes. Je m'engage envers les personnes qui travaillent pour moi. Une fois que vous avez construit la confiance des gens, il y a aussi la compréhension. Vous alimentez leur talent. Il faut avoir une vision et être un mentor. Ils doivent vous respecter.&rdquo

Partie II de ma discussion avec Lidia Bastianich couvrira plus sur sa philosophie alimentaire, l'importance de la famille et où nous nous dirigeons avec la cuisine et la nourriture.

Avec le chef Fortunato Nicotra et Lidia Bastianich au Felidia

Nous avons déjeuné à Felidia avant de rencontrer Lidia et avons eu le plaisir d'être présentés au chef exécutif Fortunato Nicotra qui est à Felidia depuis 1995. Nicotra a obtenu une étoile Michelin à l'âge de 23 ans au restaurant Villa Marchese à Milazzo, en Sicile. Depuis son arrivée à Felidia, le restaurant a reçu de nombreuses distinctions, notamment trois étoiles de Ruth Reichl du New York Times, trois mois seulement après l'arrivée du chef Nicotra. Félidia a été nommée par Spectateur de vin comme l'un des &ldquoTop Ten Italian Restaurants in the United States&rdquo en 1998. Jen 2008, USA Today & rsquos Jerry Shriver a déclaré que Felidia était n ° 2 dans son classement de fin d'année des meilleurs restaurants du monde.

Notre déjeuner à Felidia a été l'un de nos moments forts lors de notre visite à New York. La belle entrée de pétoncles que j'ai eue (pas de photo) était exceptionnelle. Les pétoncles de Nantucket étaient parfaitement saisis et incroyablement sucrés. Le chef Nicotra a dit qu'ils ne peuvent pas toujours obtenir ces pétoncles, mais ils sont très spéciaux quand ils le font. J'ai aussi eu Tonno, Yellow Fin Tuna &ldquoPalermitana&rdquo. Le poisson était grillé d'un seul côté, servi saignant avec du fenouil rôti et une sauce Agrodoci.

Quelques-uns de nos plats du déjeuner chez Felidia

M. B avait un magnifique plat de fruits de mer, Grigliata Di Pesce, avec des pétoncles, du homard, des calamars, des crevettes et des couteaux. Tout était magnifiquement présenté et parfaitement cuisiné. La qualité des ingrédients était évidente dans chaque plat. Nous n'avons pris que quelques photos avec l'iPhone pour ne pas déranger les autres convives, mais chaque plat qui est arrivé dépassait le précédent.

J'ai fait plusieurs recettes de Lidia&rsquos à la maison et elles ont été excellentes. J'aimerais en partager une avec vous ici, Torta di Riso e Zucchine (Rice and Zucchini Crostata). Ce plat a eu quelques étapes, mais les résultats étaient exceptionnels. Nous l'avons mangé en plat principal avec une salade car c'était assez satisfaisant. Il serait également parfait pour servir d'entrée ou d'apéritif. Les notes suivantes sur la recette sont de Lidia :

Il s'agit d'une version généreusement proportionnée de la délicieuse crostata ou tarte au riz et aux courgettes, que mon cousin a préparée lors de la première visite de notre famille à Gênes, il y a près de cinquante ans. Elle a fait le sien dans un petit plat allant au four, et le mien est le même, mais en plus grand ! J'utilise un moule à pâtisserie d'une demi-feuille (un moule à pâtisserie conviendra également) recouvert de pâte à base d'huile d'olive qui n'a pas de levain, est facile à préparer et fantastique à rouler. La grande taille de cette crostata est nécessaire, je trouve, car la crostata disparaît tout de suite.

Que je le place sur un buffet en petites bouchées, que je l'apporte à un pique-nique, ou que je le serve comme apéritif ou plat principal avec une salade, tout le monde l'aime et il faut qu'il en ait un autre. Et dans l'improbable si vous avez des restes, ils peuvent être congelés et réchauffés et aussi bons que lorsqu'ils sont fraîchement cuits.

La procédure est simple et rapide, bien qu'il y ait une étape importante (et intéressante) pour laquelle vous devez laisser du temps : faire tremper le riz non cuit avec les courgettes râpées. Étant donné que la courge est un légume aqueux et que le riz est sec et féculent, ce trempage permet au riz d'extraire la majeure partie de l'eau végétale de la courgette. De cette façon, le grain est suffisamment ramolli pour cuire pendant le temps de cuisson, et sans absorber tout le liquide de la ricotta et du lait. Le résultat est une garniture moelleuse, crémeuse et savoureuse.

Bon appétit !


Quel beau mois ça a été.

Le National Women's History Project a fait un autre travail remarquable en soulignant les réalisations des femmes ce Mois de l'histoire des femmes en utilisant leur plateforme pour montrer à quel point les réalisations des femmes comptent pour nous tous.

Nuage de mots : Proclamation présidentielle — Mois de l'histoire des femmes, 2016

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais le Mois national de l'histoire des femmes est important. Si grand, il obtient une proclamation présidentielle chaque mars. Voici un extrait de la proclamation finale de son mandat par le président Obama pour le Mois de l'histoire des femmes :

« Tout au long de l'histoire, les femmes ont poussé l'humanité sur la voie d'une société plus égalitaire et plus juste, contribuant d'innombrables manières à notre caractère et à notre progrès en tant que peuple. Face à la discrimination et aux difficultés excessives, ils n'ont jamais renoncé à la promesse de l'Amérique : qu'avec un travail acharné et de la détermination, rien n'est hors de portée. Pendant le Mois de l'histoire des femmes, nous nous souvenons des pionnières du passé, y compris les femmes qui ne sont pas enregistrées dans nos livres d'histoire, et nous honorons leur héritage en mettant en avant les précieuses leçons tirées des exemples puissants qu'elles ont donné.

Il y a beaucoup de pionnières passées et présentes qui méritent tellement d'être reconnues. Ce sont les lumières vives parmi nous qui ont illuminé une gamme de chemins que nous pouvons maintenant suivre.

En tant que journaliste culinaire, j'ai certainement un grand appétit pour les histoires de femmes qui ont rompu le pain et brisé des assiettes dans le monde culinaire traditionnellement dominé par les hommes. Ce sont des gens résilients et décousus qui cuisinent avec véracité et mijotent avec détermination et détermination.

On écrit certainement plus sur les femmes dans le monde culinaire. Ils sont rapidement en train de devenir les nouvelles stars du rock culinaire, brillant aussi brillant que leurs homologues masculins qui ont bénéficié de la part du lion de l'attention des médias. Et il y en aura plus. Les «ailes» en regorgent alors que la prochaine génération de nouvelles femmes chefs gravit les échelons en tant que chef principal, sous-chef et sous-chef exécutif. Beaucoup d'entre eux viennent d'instituts culinaires d'élite et travaillent dans certains des meilleurs restaurants du pays. Ils sont prêts et prêts à basculer.

Femmes pionnières

Mais qui sont certaines des femmes qui ont ouvert la voie à la prochaine génération de femmes chefs ? Il y en a pas mal. Et lorsque vous effectuez une recherche sur toutes les listes de « qui est qui » ​​des femmes chefs pionnières, il y a six femmes qui apparaissent à peu près systématiquement sur toutes les listes que j'ai trouvées. Ce sont (sans ordre particulier) :

    – Chef américain, personnalité de la télévision PBS et auteur de Maîtriser l'art de la cuisine française. Julia est créditée de la cuisine française démystifiée pour les cuisiniers américains. – Chef américain, auteur, restaurateur, personnalité de la télévision, magnat des ustensiles de cuisine et expert en cuisine et style de vie. Son style de cuisine terre-à-terre et rentable en a fait un nom familier. – Chef américain, auteur et animateur de l'émission télévisée PBS primée aux Emmy Awards La table familiale de Lidia. Son point fort est la cuisine italienne et italo-américaine. – restaurateur américain, auteur, gourou du style de vie et animateur de l'émission de télévision diffusée à l'échelle nationale B. Smith avec style. Sa spécialité est la cuisine du sud. B. souffre actuellement de la maladie d'Alzheimer et se bat vaillamment. – Chef américain, auteur, restaurateur et activiste culinaire. Sa spécialité est les aliments frais de saison de la ferme à l'assiette. Son restaurant de Berkley, en Californie, a toujours été classé parmi les meilleurs restaurants du monde. – Chef exécutif de la Maison Blanche. La chef philippine-américaine a rejoint l'administration Clinton en tant que sous-chef en 1995. Elle a été nommée chef exécutif de la Maison Blanche par la Première Dame Laura Bush en 2005. En 2011, elle a été reconduite dans ses fonctions de Chef exécutif de la Maison Blanche par la Première Dame Michelle Obama.

Une star à la Maison Blanche

Cristeta Comerford est certainement une étoile brillante parmi cette liste. Si le monde culinaire célébrait le Mois de l'histoire des femmes et les réalisations des femmes dans leur domaine, elle serait un choix exemplaire.

Cristeta Comerford, chef exécutif de la Maison Blanche. Crédit photo : whitehouse.gov

La plupart des plats que le chef Comerford prépare pour la première famille sont inspirés du potager de la première dame Michelle Obama. La Première Dame a planté le jardin sur la pelouse sud en 2009 pour inspirer la nation à faire des choix alimentaires plus sains, à développer des habitudes alimentaires saines chez les enfants et à réduire l'épidémie d'obésité.

Voici l'une des inspirations de jardin du chef Comerford. C'est une soupe au brocoli et vous ne pouvez pas faire plus simple que cela. C'est nutritif, délicieux, apaisant, rassasiant et économique. Essayez-le et canalisez votre « chef exécutif de la Maison Blanche intérieur ». Je l'ai fait, j'ai adoré et je voulais partager quelques-unes de mes notes :

  1. Utilisez 6-7 tasses de bouillon de poulet au lieu de 8.
  2. Laisser mijoter 30 minutes au lieu de 20. Il a fallu un peu plus de temps pour que les tiges de brocoli deviennent tendres.
  3. Si vous voulez une consistance plus épaisse, ne filtrez pas la soupe. Gardez toute la bonté crémeuse. Cela aide à épaissir la soupe.
  4. Un peu de piment rouge broyé. Ça donne un bon coup de pied. Ajoutez-le au goût après avoir mélangé le mélange de soupe de tige de brocoli.
  5. Incorporer un peu de crème sure mexicaine si vous voulez un peu plus d'onctuosité.

Soupe crémeuse au brocoli du chef Comerford

Soupe au brocoli de la Maison Blanche, de ma cuisine à la vôtre

1 cuillère à soupe de beurre
6 gousses d'ail, tranchées
4 échalotes, tranchées
1 poireau, partie blanche seulement, tranché
1 branche de thym
1 petit oignon, tranché
2 têtes de brocoli, tiges tranchées et pointes vertes réservées à la purée
8 tasses de bouillon de poulet
1 feuille de laurier
Sel et poivre noir fraîchement moulu

Dans une casserole de taille moyenne, à feu moyen, ajouter l'ail, les échalotes, les poireaux, l'oignon et le thym. Faire suer dans le beurre jusqu'à ce qu'il soit parfumé.

Ajouter les tranches de tige de brocoli et faire sauter jusqu'à ce qu'elles soient tendres.

Verser le bouillon de volaille et la feuille de laurier et laisser mijoter environ 20 minutes.

Pendant ce temps, blanchir les pointes de brocoli dans une casserole d'eau bouillante à feu moyen jusqu'à ce qu'elles soient vertes. Retirez les pointes de l'eau et “choc” dans un bol d'eau glacée.

Égoutter les pointes vertes et réduire en purée dans un mélangeur. Mettre de côté.

Retirer le laurier et la branche de thym. Réduire en purée le mélange de soupe aux tiges de brocoli dans un mélangeur et passer au chinois fin dans un grand bol de service. (J'ai mélangé la soupe dans la casserole à l'aide d'un mélangeur à immersion et j'ai décidé de ne pas filtrer car la soupe a plus de substance et d'épaisseur.)


30 ans de NOIAW. Célébrer le jalon avec Lidia Bastianich et sa famille

Le 10 juin 2010, l'Organisation nationale des femmes italo-américaines (NOIAW) tiendra son 30e anniversaire de gala au Waldorf=Astoria, en l'honneur des membres de la famille Bastianich Lidia Bastianich, Joseph Bastianich, Tanya Bastianich Manuali, Nonna Erminia et petits-enfants pour leur contributions à la culture italienne en Amérique. 
 

NOIAW reconnaît les membres de la famille Bastianich en suivant la mission de NOIAW de reconnaître les femmes italo-américaines qui ont accompli des réalisations exceptionnelles dans leurs domaines, des contributions positives à leurs communautés et qui sont également de solides modèles pour la prochaine génération de femmes italo-américaines.  NOIAW profite également de l'opportunité de reconnaître les hommes qui ont fait partie intégrante des efforts de ces femmes remarquables.  
 
La présidente et fondatrice de NOIAW, le Dr Aileen Riotto Sirey, a déclaré à propos des lauréats : « alors que nous célébrons le 30e anniversaire de notre organisation et l'ascension de la prochaine génération de nos membres, nous sommes fiers d'honorer les réalisations de trois générations de la famille Bastianich.& #160Inspirés par le dévouement de la matriarche Nonna Erminia à son héritage, sa fille Lidia Bastianich et ses enfants, Joe et Tanya, ont bâti leur entreprise familiale en un empire épicurien qui continue de répandre les goûts de la culture italienne authentique à travers les États-Unis. Nous sont fiers de les honorer pour leur succès dans la promotion de notre patrimoine et pour être un exemple exceptionnel de famille italienne.
 

En travaillant ensemble, la famille Bastianich a écrit neuf livres, créé 19 restaurants, quatre vignobles, une agence de voyages, une société de production télévisuelle et plusieurs gammes de produits, le tout basé sur l'apport du meilleur de la cuisine italienne et de la culture familiale aux États-Unis.
 
Le produit du gala aidera à soutenir les programmes NOIAW tels que le Programme de mentorat qui associe de jeunes femmes italo-américaines avec des professionnels établis en tant que mentors le Programme de bourses qui offre une aide financière aux étudiants afin qu'ils puissent réaliser leurs rêves et Programme d'échange culturel qui envoie de jeunes femmes italo-américaines en voyages de groupe éducatifs en Italie. Pour les membres de NOIAW, l'organisation propose des programmes et des événements culturels, sociaux et de réseautage continus.

L'événement aura lieu dans la soirée du 10 juin 2010, dans la salle de bal Starlight Roof du Waldorf=Astoria à New York, et proposera un menu de Lidia avec des vins des vignobles de Bastianich. Les prix des billets commencent à 300 $. . Pour plus d'informations ou pour commander des billets, veuillez appeler NOIAW au (212) 642-2003 ou visitez la page des événements de NOIAW 
_______
 
Lidia Bastianich est l'un des chefs les plus appréciés à la télévision, auteur de livres de cuisine à succès, restaurateur et propriétaire d'une entreprise florissante de restauration et de divertissement. Ses livres de cuisine incluent Lidia Cooks from the Heart of Italy et Lidia's Italy, deux livres d'accompagnement de la série télévisée nominée aux Emmy Awards, Lidia's Italy ainsi que Lidia's Family Table, Lidia's Italian-American Kitchen, Lidia's Italian Table et La Cucina di Lidia.  Lidia est le chef/propriétaire de quatre restaurants renommés de New York : Felidia, Becco, Esca et Del Posto, ainsi que Lidia's à Pittsburgh et Kansas City.
Elle est également fondatrice et présidente de Tavola Productions, une société de divertissement qui produit des productions télévisuelles de haute qualité, dont Lidia’s Italy. Avec son fils Joseph, elle produit des vins primés dans leurs vignobles Bastianich dans le Frioul.
 
2007 a marqué une véritable référence dans la carrière de Lidia, car elle a eu l'honneur de cuisiner pour Sa Sainteté le Pape Benoît XVI lors de ses voyages à New York. Dans la perspective de l'automne 2010, Lidia sortira son premier livre pour enfants, qui deviendra bientôt un classique des Fêtes, "Nonna Tell Me a Story: Lidia's Christmas Kitchen". La qualité la plus importante que partage Lidia est peut-être sa conviction que ce n'est pas seulement la nourriture sur la table qui fait le repas, ce sont les gens qui se réunissent autour de la table qui donnent vie au repas. Sa signature : « Tutti a tavola a mangiare ! signifie « Tout le monde à table pour manger ! ». Cette phrase courante, dans sa simplicité, pourrait être la véritable recette du succès de Lidia.
 
Joe BastianichLa vie de 's trace une aventure culinaire qui se termine avec ce gentil garçon italien devenant l'un des meilleurs restaurateurs et vignerons d'Amérique.

Après un an de travail dans la finance à Wall Street, Joe a passé un an à voyager à travers l'Italie, à travailler dans des restaurants et des vignobles, s'enfonçant plus profondément dans son riche héritage. À son retour à New York, il s'est associé à sa mère, la chef Lidia Bastianich, pour ouvrir Becco, qui est rapidement devenu un favori de la ville de New York.  Peu de temps après, Joe est devenu partenaire de Mario Batali et, ensemble, ils ont créé certains des meilleurs restaurants de New York, dont le légendaire Babbo Ristorante e Enoteca, Lupa Osteria Romana, Esca, Casa Mono, Bar Jamόn, Otto Enoteca Pizzeria et le très célèbre Del Posto. En chemin, il a conquis Las Vegas avec Enoteca San Marco, B&B Ristorante et Carnevino, et Los Angeles avec Pizzeria et Osteria Mozza.  Plus près de chez eux, Joe et Mario ont ouvert Tarry Lodge à Port Chester, NY.  

Joe a également établi des vignobles, notamment: Azienda Agricola Bastianich dans son Frioul-Vénétie julienne ancestrale La Mozza srl, établie dans la Maremme, en Toscane en collaboration avec Lidia et Mario Tritono, créée avec le vigneron californien Steve Clifton et l'œnologue argentin Matias Mayol dans la culture du Malbec. région de Mendoza et Agricola Brandini, à Barolo, La Morra. Les livres de Joe Bastianich sur le vin italien, Vino Italiano, et son guide d'achat compagnon, écrits avec le sommelier et journaliste David Lynch, sont reconnus comme le nec plus ultra du genre.  Il a reçu Prix ​​professionnel exceptionnel des vins et spiritueuxs du magazine Bon Appétit et de la James Beard Foundation, et en 2008, la James Beard Foundation l'a à nouveau honoré en lui remettant, à lui et à Mario, le très vénéré Prix ​​du meilleur restaurateur.  Joe est également un invité régulier du Today Show, où il partage son expertise terre-à-terre.

Après une vie presque romane à manger et à boire, Joe a relevé le défi de courir le marathon de New York, perdant une quantité importante de poids et se transformant dans le processus. Lorsque Joe ne travaille pas dans la salle à manger de l'un de ses nombreux restaurants ou en Italie à s'occuper de ses vignes, on le trouve chez lui à Greenwich, CT, jouant de la guitare et passant du temps avec sa femme, Deanna, et leurs trois enfants, qui il compte parmi ses plus grandes réalisations à ce jour.

 
Tanya Bastianich Manuali, PhD,  est la fille de Lidia et a été immergée dans la culture italienne toute sa vie. Tanya est diplômée de l'Université de Georgetown avec distinction avec un baccalauréat ès arts en histoire de l'art.   Sa première année a été passée à l'étranger à Florence, en Italie, pour étudier l'histoire de l'art de la Renaissance italienne, qui allait devenir sa passion. Elle a poursuivi ses études avec une bourse complète pour un programme de maîtrise de l'Université de Syracuse, spécialisé en histoire de l'art de la Renaissance italienne. Ce programme de deux ans, qui a eu lieu à Florence L'Italie a marqué le début du séjour de six ans de Tanya en Italie, en particulier vivant dans la ville qui était le berceau de la Renaissance, Florence. Tanya a poursuivi ses études avec une bourse partielle basée sur le mérite à l'Université d'Oxford (Royaume-Uni ), se concentrant à nouveau sur l'histoire de l'art de la Renaissance italienne. Elle a obtenu son doctorat en 2000.
 
En 1996, Tanya a lancé, avec sa mère Lidia et son partenaire Shelly Burgess Nicotra, Esperienze Italiane, une petite agence de voyages haut de gamme axée sur la cuisine, le vin et l'art italiens. Elle supervise également le développement des gammes de produits de Lidia telles que Lidia's. Saveurs d'Italie et co-auteur de "L'Italie de Lidia" et plus récemment de Lidia Cooks from the Heart of Italy: A Feast of 175 Regional Recipes, tous deux publiés par Alfred A. Knopf.
 
Tanya est mariée à un romain, Corrado Manuali et vit à New York avec leurs deux enfants, Lorenzo et Julia.

_______
 
Fondé en 1980, NOIAW est un réseau de femmes engagées à promouvoir la culture et les réalisations des femmes d'ascendance italienne avec un accent particulier sur la direction et le soutien des femmes italo-américaines dans leur avancement éducatif et professionnel. En tant que première organisation pour les femmes d'origine italienne, NOIAW sert ses membres par le biais de programmes culturels et d'opportunités de réseautage, et sert les jeunes femmes par le biais de programmes de bourses d'études, de mentorat et d'échanges culturels de renommée nationale.  
 
Pour plus d'informations sur NOIAW, ses membres et ses programmes, ou pour devenir membre, visitez la page Web de NOIAW ou appelez le (212) 642-2003. Les utilisateurs de Facebook peuvent devenir fan de NOIAW en se connectant à Facebook, en saisissant « NOIAW » comme recherche terme, puis en cliquant sur "Devenir fan".
 
Contact : 

Maria Tamburri, directrice exécutive, [email protected] , 212-642-2003

 
ORGANISATION NATIONALE DES FEMMES ITALIENNES AMÉRICAINES
25 West 43rd Street, salle 1005, New York, NY 10036
T :𧇔.642.2003 • F :𧇔.642.2006 • Courriel : [email protected]


Récompenses et honneurs

  • (1987) Récipiendaire du prix Femme de l'année/Innovation, catégorie restaurant, Women's Institute of the Center for Food and Hotel Management
  • (1993) Nominé pour "Meilleur Chef à New York" par la Fondation James Beard Felidia
  • (1994) Nominé pour "Meilleur Chef à New York" par la Fondation James Beard Felidia
  • (1996) Nominé pour "Meilleur Chef à New York" par la Fondation James Beard Felidia
  • (1996) Récipiendaire du "Who's Who of Food & Beverage in America" ​​James Beard Award [34]
  • (1997) Nominé pour "Meilleur Chef à New York" par la Fondation James Beard Felidia
  • (1998) Nominé pour "Meilleur Chef à New York" par la Fondation James Beard Felidia
  • (1999) Nommé « Meilleur Chef de New York » par la James Beard Foundation [35]
  • (2001) La cuisine italo-américaine de Lidia remporte le prix du livre de cuisine des professionnels culinaires de l'Association internationale (IACP) dans la catégorie « Chefs et restaurants » [36]
  • (2002) La cuisine italo-américaine de Lidia nominée pour le James Beard Award dans la catégorie "Meilleure émission ou spéciale de cuisine télévisée nationale"
  • (2002) Nommé « Meilleur chef cuisinier » par la James Beard Foundation [37]
  • (2002) Nommée « La première dame de la cuisine et des restaurants italiens aux États-Unis » par le sénateur George Onorato
  • (2007) Lidia's Family Table nominée pour le James Beard Award dans la catégorie "National Television Food Show"
  • (2008) L'Italie de Lidia : 140 recettes simples et délicieuses des dix endroits d'Italie Lidia Loves Most nominée pour le James Beard Award dans la catégorie "International Book"
  • (2008) L'Italie de Lidia nominée pour un Emmy Award [38]
  • (2009) L'Italie de Lidia nommée "Meilleure émission de cuisine" par la James Beard Foundation [39]
  • (2010) Lidia Cooks From the Heart of Italy nominée pour le James Beard Award dans la catégorie "International Book"
  • (2011) Lidia Celebrates America reçoit la plus haute distinction de Silver Award dans la catégorie Film/Video Silver Winners pour la 32e édition des Telly Awards
  • (2012) Lidia Celebrates America: Holiday Tables & Traditions nominé pour "Outstanding Documentary" par la James Beard Foundation [40]
  • (2013) Remporte Emmy pour "Hôte culinaire exceptionnel" [41]
  • (2013) Intronisé au Temple de la renommée culinaire [42]
  • (2013) Lidia célèbre l'Amérique : Something Borrowed Something New reçoit le New York Festivals Award [43]
  • (2014) Trois productions Tavola - Lidia's Kitchen, Lidia Celebrates America et Amy Thielen's Heartland Table sur le Food Network nominé pour un James Beard Award
  • (2014) Lidia célèbre l'Amérique : la liberté et l'indépendance reçoit le prix Telly
  • (2014) Lidia Celebrates America nominée pour un Rockie Award au Banff World Media Festival dans la catégorie "Lifestyle" [44]
  • (2016) Lidia Celebrates America: Home for the Holidays remporte le prix "Best Special" par la James Beard Foundation [45]
  • (2016) Lidia Celebrates America: Home for the Holidays nommé "Meilleur programme alimentaire" aux Taste Awards
  • (2017) Nominé pour un Daytime Emmy Award dans la catégorie « Hôte culinaire exceptionnel » [46]
  • (2017) Lidia célèbre l'Amérique : Holiday for Heroes remporte le James Beard Award du "Meilleur spécial" [47]
  • (2017) Lauréat du Prix StellaRe par la Fondation Sandretto Re Rebaudengo [48]
  • (2018) remporte le Daytime Emmy Award dans la catégorie « Hôte culinaire exceptionnel » [49]
  • (2018) Lidia's Kitchen nominé pour un Daytime Emmy Award dans la catégorie "Meilleur programme culinaire"
  • (2018) Lidia célèbre l'Amérique : Homegrown Heroes remporte le James Beard Award du "Meilleur spécial" [50]
  • (2018) Lidia célèbre l'Amérique: Home Grown Heroes récipiendaire du Gold Telly Award dans la catégorie "Documentaire général: Individuel" [51]
  • (2019) Lidia's Kitchen nominé pour un Daytime Emmy Award dans la catégorie "Programme culinaire exceptionnel" [52]
  • (2019) Récipiendaire du Master of the Aesthetics of Gastronomy Award du Culinary Institute of America [53]
  • (2019) Lauréat du Premio Artusi par le Comité Scientifique de Casa Artusi [54]

Autres prix et distinctions

  • (1996) Récipiendaire du Distinguished Service Award et reconnu pour "Contribution exceptionnelle et service dévoué à la communauté italo-américaine" par le gouvernement italien
  • (1999) Honoré comme "Comendatore" de la République d'Italie
  • (2000) Golden Whisk Award par les femmes chefs et restaurateurs [55]
  • (2002) Prix "La Bellisima America" ​​du Musée italo-américain [56]
  • (2007) Honours Award of Careers through Culinary Arts Program (C-CAP)
  • (2007) Grand maréchal de la Columbus Day Parade à New York
  • (2008) Chef pour la célébration papale Le pape Benoît XVI lors d'une visite à New York [57]
  • (2008) Lauréate du tout premier Economic Impact Award de Bpeace [58]
  • (2008) Honoré en tant que commandant ("Commendatore") par le président italien de l'époque, Giorgio Napolitano
  • (2008) Invité au dîner en l'honneur du Premier ministre italien à la Maison Blanche à Washington
  • (2009) Honoré à l'événement Great Chefs au profit de Greenwich Health à l'hôpital de Greenwich
  • (2009) Prix spécial d'excellence de la National Italian American Foundation (NIAF) pour service humanitaire [59]
  • (2010) Famille Bastianich honorée par l'Organisation nationale des femmes italo-américaines (NOIAW) pour leurs contributions exceptionnelles à la culture italienne en Amérique. [60]
  • (2012) Récipiendaire du Lifetime Achievement Award lors du dîner de remise des prix de l'intégralité de la vie de l'aumônerie des soins de santé [61]
  • (2013) Honoré au Gala annuel de la collection Philips [62]
  • (2015) Chef pour la célébration papale Le pape François lors d'une visite à New York [63]
  • (2015) Prix du talent italien par l'Association des talents italiens [64]
  • (2015) Prix Augie aux Annual Culinary Institute of America Leadership Awards [65]
  • (2016) Prix d'excellence pour l'ensemble des réalisations de Femmes avec des ailes et de la sagesse [66]
  • (2016) Spirit Award de Kansas City Women in Film and Television [67]
  • (2016) Honoré au Gala de levée de fonds Les Dames d'Escoffier Vancouver [68]
  • (2017) Queens Ambassador Awards du Community News Group [69]
  • (2017) Récipiendaire du Grand Dame Award par Les Dames D'Escoffier International [70]
  • (2017) Lauréat du Prix StellaRe par la Fondation Sandretto Re Rebaudengo [71]
  • (2018) Celebrity Champion pour la campagne "Adopt-A-Future" par UNA-USA/The UN Refugee Agency [72]
  • (2018) La famille Bastianich a reçu le prix du Comité italien du patrimoine et de la culture de New York, Inc. (IHCC-NY, Inc.)
  • (2018) Honoré au déjeuner de Noël annuel du Cardinal et récipiendaire du Christmas Angel Award [73]
  • (2018) Récipiendaire du prix One America pour l'entrepreneuriat par NIAF [74]
  • (2019) Honoré au dîner du 30e anniversaire de l'Association des femmes d'Histria
  • (2019) Honoré lors du 15e événement annuel Hamptons Happening par la Samuel Waxman Cancer Research Foundation [75]
  • (2019) Conférencier principal à la cinquième conférence annuelle du Food Lab à Stony Brook Southampton [76]
  • (2019) Récipiendaire du prix Spirit of Arrupe de l'Université Loyola de Chicago
  • (2019) Honoré au dîner du 39e anniversaire du JRS/USA [77]
  • (2019) Guest of honor at Luncheon honoring women in culinary world hosted by Les Dames d' Escoffier, Austin Chapter & Austin Food & Wine Alliance [78]
  • (2020) Hosted fundraising event at Our Lady of the Blessed Sacrament Catholic Academy [79]
  • (2020) Honored by The Stamford Museum & Nature Center at Annual charity Event 'An Evening with Lidia Bastianich' [80]
  • (2020) Special guest at Long Island 'Taste the Greats' event [81]

Chefs of la cucina Italiana

Massimiliano Alajmo comes from a long line of successful chefs and restaurateurs. In 1993, Alajmo began to work with his mother, chef Rita Chimetto, at Le Calandre in Veneto, Italy. He was appointed head chef a year later. When the restaurant received its third Michelin star, Alajmo became the youngest chef to obtain the achievement at 28 years old. His culinary work is a combination of inspiration, creativity and a dash of madness. Alajmo heads three gastronomic restaurants, three café-bistros and a food product line – all originating from Le Calandre, his dynamic culinary workshop. In 2006, he worked with his brother to publish an award winning cookbook titled In.gredienti.

Bruno Barbieri‘s professional career started out differently than many other chefs. His began on the sea in 1979 where he was a cook on Oceanica, a cruise ship with over one hundred cooks on board. After spending a few more years mastering his craft, he opened up Locanda Solarola in Bologna, which received two Michelin stars in back to back years. Barbieri has a passion for writing, as well – in 2005 he authored a book titled Pans, which offers cooking tips for his readers. He has continued to write and now has a collection of nine books to his name. Barbieri is also well-known for appearing as a judge on MasterChef Italia alongside Joe Bastianich and Carlo Cracco.

Enrico Bartolini has seen much success in his career, even at the young at of 36. He has worked in the kitchen of Massimiliano Alajmo, with Mark Page in London and in Paris as a sous chef for Paolo Petrini. He received his first Michelin star at 29 and his second at 33. Bartolini blends old habits with cutting edge modernization to create original flavors that are balanced and significant. Bartolini believes the kitchen must have an innovative personality. He joined Devero in 2010 and came up with the phrase “Be Contemporary Classic” to add to the persona of the restaurant. The internationally renowned chef continues to impress the world of Italian cuisine.

Joe Bastianich grew up surrounded by the food industry. His mother, Lidia Bastianich, provided many opportunities for him to master his craft in the kitchen from an early age. Joe is a multitalented restaurateur, focused on the business side of the culinary world. Joe teamed up with Mario Batali to create B&B Hospitality Group which brought Eataly to NYC, a still-growing phenomenon that doubles as a restaurant and marketplace full of Italian cuisine. He is also well known for his role on the television show MasterChef Italy as one of the three judges. In 2012, Bastianich became a New York Times Best Seller for his memoir, Restaurant Man.

Lidia Matticchio Bastianich is one of the most well-known Italian chefs in the food industry. This world famous personality got her start by opening Bunavia, a small restaurant in Forest Hills, Queens. In 1998, Lidia made her debut for Public Television. Her television program titled Lidia’s Italian Table brought her charm and cooking skills to a large audience. She has since been a prominent member of the celebrity chef ensemble. Lidia is also seen as one of the most successful authors in the culinary world she has authored over a dozen cookbooks giving many at-home instructions for her delicious meals.

Mario Batali has the personality to match his expertise in the restaurant world. Batali is a well-known chef involved in ownership of many of the top restaurants across the country. His career began flourishing when his Food Network Show Molto Mario aired in 1996. Since then, Batali has been known for his personality and even his distinct clothing style marked by his famous Orange Crocs. Working with Joe Bastianich at B&B Hospitality Group, Batali has helped to open several top restaurants (Babbo, Otto, Lupa) in New York City, where he currently resides. In 2008 he founded the Mario Batali Foundation to “ensure all children are well read, well fed and well cared for.”

Matteo Bergamini knew from an early age that the restaurant industry was where he would end up. At age 10, Bergamini worked with his father in the family butcher shop. He attended Caterina De Medici Hotel School where he learned much of what he knows today about Italian cuisine. After school, Bergamini worked in the United States, France, and Italy before finally settling down in New York City. In 2009, he partnered with Chef Odette Fada to open SD26 in Madison Square Park. Bergamini adds a unique modern approach to Italian cuisine, he was awarded Best Emerging Chef of Italian Cuisine in New York in 2013.

A surprise visit from a famous chef lead to the discovery of Massimo Bottura. Alan Ducasse happened to pass by Bottura’s tiny restaurant Trattoria del Campazzo, right outside of Modena. Ducasse fell in love with Bottura’s style and menu and asked if he wanted to come and work together in Monte Carlo. Bottura was able to continue developing the style which he learned from his grandmother under the tutelage of Ducasse. In 1995, Bottura opened Osteria Francesca, located in the center of Modena. This restaurant has remained at the top of many lists as far as ranking Best Restaurant on both the national and global level. Bottura has also written four books, his most recent in 2014 titled Never Trust a Skinny Italian Chef.

Enrico Cerea is a chef that uses a bit of everything in the kitchen. Cerea follows in the footsteps of his parents Bruna and Vittorio, he would spend all of his time as a child learning their recipes. He uses his family recipes in combination with his attention to detail to make cuisine that is direct but not simple. Cerea is the executive chef at Da Vittorio near Lombary, Italy. He is constantly searching for new ingredients from all over the world to incorporate into his meals. Cerea has been known to create many types of Latin American or South East Asian cuisine.

Lorenzo Cogo is a young emerging star in the Italy’s cuisine culture. At just 25 years old he won his first Michelin star after opening El Coq in Marano Vincentino. He has experience in countries such as Australia, Japan, Spain, Singapore, and Denmark. His cuisine blends East and West in an unusual but pleasant mix of flavors, it allows people to live a real and unique sensory experience. Cogo has already accomplished so much at such a young age, he has a lot left to give to the culinary world.

Carlo Cracco got his start at the IPC in Recoaro Terme. Cracco began his professional career when he worked in the kitchen of Gualtiero Marchiesi in Milan, the first Italian restaurant to be awarded 3 Michelin stars. After working in France, he returned to Italy he now runs Cracco di Milano which has received 2 Michelin stars. His success in the restaurant world is matched by his strong opinions and charm. His personality is what has lead him to success on television. He is a judge on MasterChef Italy as well as Hell’s Kitchen Italia. Cracco was appointed Ambassador of the Lombardy Region for Expo2015.

Enrico Crippa is a well-traveled chef with strong attention to detail. He began working at age 16 in Milan. He has had the opportunity to work in many parts of France, including Cannes and Paris, and even spent some time in Japan. In 2005 Crippa made his way back to Italy and opened Piazza Duomo in Piedmont. He is attentive and perfectionistic, and seeks to use seasonal ingredients while giving dishes a creative twist. It is difficult to find a flaw in Crippa’s work, as it is so personal and energetic. After many years of excellence, Crippa received his third Michelin star in 2012.

What separates D.C restaurateur Mike Isabelle from the rest is his diverse range of culinary styles. He owns Graffiato, an Italian-inspired restaurant he also owns two Greek restaurants (Kapnos Taverna et Kapnos Kouzina), a Mexican cantina (Pepita), and a Japanese noodle bar (Yona). Isabella gathered experience in New York City, Philadelphia, and Atlanta before settling in the American capitol. Chef Isabella was named FOOD & WINE Magazine’s “People’s Best New Chef in the Mid-Atlantic” in 2012 and was nominated for Restaurateur of the Year in 2015. As a television personality, he has competed in Top Chef, Top Chef Duels, and Top Chef All-Stars he is currently a judge on Man vs Child: Chef Showdown.

Davide Olandi opened his first restaurant, D’O, in his hometown of Cornaredo, Italy in 2003. D’O was soon labeled a “pop kitchen” (meaning that it is a high quality restaurant with accessible prices), a category which earned him instant praise food guides around the country started mentioning him to tours as one of the top chefs of contemporary Italian culture. In 2008, Davide Oldani was awarded the Ambrogino d’Oro by the City of Milan. He is best known as a chef who values design just as much as food whether it is presentation of a meal or the structure of a restaurant, Oldani is always a step ahead in culinary composition.

Giancarlo Perbellini was raised in a traditional rural area in Bovolone and grew up with a passion for making pastries. The earth and its spoils are vital resources for this artisan chef. In 1992 he was awarded the Chef Europeen du Poisson. Since 2010, Perbellini has been the President of the Italian Commission for the Bocus D’or. Along with his success as a restaurateur, he also is the author of Casa Perbellini: Arte Nella Classicita which examines his roots and how it shaped him to become the chef he is today.

Nadia Santini is the heart and soul of cuisine in Po Valley. The care she takes to capture the Po Valley territory using local ingredients and hand crafted dishes at her restaurant Dal Pescatore earned her the accomplishment of being the first Italian woman to be awarded three Michelin stars (2013). She was named Veuve Clicquot World’s “Best Female Chef” that same year. Dal Pescatore is a restaurant that has been with the Santini family for generations Nadia believes in a “refined but not overdone kitchen,” and it has served her well through the success of her traditional cuisine.

Davide Scabin is a revolutionary chef with a continuous desire to experiment combining distant flavors for a harmonious outcome. At age 16, Scabin left his hometown in Turin to work at a restaurant in Sardiana his talents were noticed, as he quickly moved up the ranks. Now Scabin is a Michelin-starred chef who does not stop studying and evolving. It is evident through his dishes at Combat.zero in Rivoli that he is a perfectionist. The presentation is just as important as the taste for this chef. Along with owning a prestigious restaurant, Scabin has made frequent appearances on Italian cooking shows as judges and guests.

Bruno Serato came to the United States 30 years ago from Verona, Italy. He has been a successful owner of the White House restaurant in Anaheim, California which has earned him fame. It his charitable efforts though, that make Serato such an impactful figure. Serato and his mother Caterina were inspired to try to feed as many hungry children as possible after a visit to the Boys and Girls club in 2005. Bruno started an organization called Caterina’s Club (named after his mother) in an attempt to make sure no child goes to sleep without having dinner. “I can’t go to sleep unless I’ve done everything I can to feed a hungry child for the day.” He puts in the work to accomplish his goals he was named one of CNN’s 10 Heroes of the year in 2011 and has been featured in multiple media outlets for his good deeds. Serato serves nearly 1,400 underprivileged children dinner every night.

Mauro Uliassi learned the tricks and trades of the restaurant industry from working at a bar owned by his parents, Franco and Biana Maria. After completing school, Uliassi worked various jobs in restaurants throughout Italy, but he found that he wasn’t enjoying the stress that came with working under another person. He currently runs Ristroante Senigallia in Northern Italy. Uliassi prefers to treat cooking like a game, a testament to his fun and easy going personality, while having a simultaneous awareness of the quality and freshness of his ingredients.

Fabio Viviani spent his childhood working in the restaurant industry growing up in Florence, Italy. Vivani began working at a local bakery at just 11 years old and became a sous chef by age 16. From there, he continued his trend of early age success by the time he was 27, Viviani owned five restaurants in Florence. He is perhaps best known for his infectious on-screen personality, which began on season 5 of Top Chef. He was considered a fan favorite of the program and has since been involved in many other television shows. He expanded his platform in 2013 when he opened up Siena Tavern in Chicago, IL. Viviani has added more restaurants in Chicago and one in California.


Contents

Joseph Bastianich est né à Astoria, Queens en 1968, [3] aux immigrés italiens Felice et Lidia Bastianich. [4] Ses parents sont nés en Istrie (maintenant en Croatie) et ont déménagé aux États-Unis en 1958 pendant le grand exode d'Istrie. Bien que nationalement italien, des tests ADN publics ont montré que la famille de Joe du côté maternel est en grande partie d'origine est-européenne, en raison de la multiethnicité de l'Istrie. [5] Sa mère a déclaré qu'elle se sent très italienne, mais qu'elle se rapporte aussi à ses racines slaves. [6] Élevé en travaillant dans le restaurant italien Felidia de ses parents à Manhattan, il a fréquenté l'école préparatoire Fordham avant d'aller au Boston College, où il a étudié la théologie et la philosophie.

Après avoir passé un an à Wall Street en tant que trader obligataire, il a abandonné sa nouvelle carrière et s'est aventuré dans l'industrie alimentaire. [7] Il a fait un voyage prolongé en Italie. En 1993, il ouvre Becco (italien pour « picorer, grignoter, savourer »), un restaurant italien avec sa mère, Lidia Bastianich. Il s'est ensuite associé à Mario Batali pour ouvrir Babbo Ristorante e Enoteca, un restaurant italien qui a obtenu les prestigieux trois étoiles de The New York Times, [8] le premier restaurant italien à remporter le prix en 40 ans. Babbo a également obtenu une étoile Michelin. [ citation needed ] Ensemble, ils ont ouvert sept autres restaurants à New York : Lupa, Esca, Casa Mono, Bar Jamon, Otto, Del Posto et Eataly (un marché italien). En 2010, Del Posto a reçu un avis quatre étoiles de The New York Times, [9] l'un des cinq restaurants de New York à avoir remporté ce prix. [10] Leur empire culinaire s'est étendu à 10 restaurants à New York, quatre restaurants à Las Vegas, trois restaurants à Los Angeles, deux restaurants à Singapour, un marché italien à Chicago, un marché italien à Boston et deux restaurants à Hong Kong . [ citation needed ]

Bastianich a co-écrit deux livres primés sur le vin italien, et ses mémoires, Homme de restaurant, est devenu un New York Times Best-seller dans la semaine suivant sa sortie en mai 2012. [11]

Télévision Modifier

Bastianich était juge aux États-Unis MasterChef série diffusée par Fox [12] jusqu'à ce que cela lui prenne trop de temps, [13] et MasterChef Junior jusqu'à ce qu'il soit remplacé sur les deux séries par Christina Tosi au printemps 2015 après avoir quitté la franchise en novembre 2014. Cependant, il est finalement revenu pour juger temporairement la saison 6 de MasterChef Junior le 2 mars 2018 [14] et est revenu au jury en tant que juge à temps plein le MasterChef depuis la saison 9, qui a débuté en juin 2018. Il a également été juge sur la version italienne du programme. MasterChef Italie diffusé sur Sky Uno pour ses 8 premières saisons. [15] En mai 2019, Bastianich a annoncé son départ de MasterChef Italia afin de se consacrer à sa passion pour la musique. À la mi-septembre de la même année, Bastianich sort son premier album, intitulé "Aka Joe". Fin janvier 2020, il participera à une tournée de concerts musicaux à travers l'Italie, avec son album "New York Stories". [16] [17] [18]

Il a également été invité en tant que juge invité sur MasterChef Canada sur la saison 1, épisode 14.

Il a partagé la vedette aux côtés de Tim Love dans l'émission de téléréalité américaine Démarrage de la restauration sur CNBC, dont il est le producteur exécutif avec Shine America. [ citation needed ]

Bastianich a également fait une apparition spéciale dans le téléfilm de 2015 Une fille américaine : Grace suscite le succès en tant que juge dans une saison fictive de MasterChef Junior. [19] À partir du 22 mars 2016, il présente, avec Guido Meda et Davide Valsecchi, la première édition de Top Gear Italia. Il sera également membre du jury d'Italia's Got Talent et Family Food Fight Italia, diffusé sur Sky Uno au printemps 2020. [20]

Controverse Modifier

Dans un épisode de MasterChef Italie qui a attiré l'attention des médias américains en janvier 2018, Bastianich fait plusieurs remarques sur les hommes chinois tout en faisant des commentaires sexuellement suggestifs aux femmes qui lui font une manucure et une pédicure dans un salon de beauté du quartier chinois de Milan. Il demande aux femmes si elles ont déjà eu des petits amis italiens et remarque que les hommes chinois sont « insuffisants » dans certaines situations. Interrogé par le blog Grub Street pour un commentaire, Bastianich a présenté des excuses :

Il s'agissait d'un segment scénarisé tourné dans un salon de manucure de Milan où je me rendais régulièrement. Je connais les femmes, et on nous a donné les questions à discuter à l'avance. Cela dit, il est clair qu'une partie de ce que j'ai dit était de mauvais goût et ne reflétait pas mes opinions. Je suis désolé d'avoir dit ces choses. [21]

Bastianich vit à New York, avec sa femme, Deanna, et leurs enfants, Olivia, Ethan et Miles. Il parle couramment l'italien.

Restaurants détenus ou exploités par Batali et Bastianich Hospitality Group :


10 Cooking Shows That Changed the Way We Eat

One moment you marvel at a chef deftly dicing vegetables – the next you despair over ever mastering the technique yourself. Competitive cooking shows such as "Top Chef" and "Iron Chef" dazzle and amaze, sure, but can leave you feeling decidedly inferior. But not everything's a competition, and instructional cooking shows encourage home chefs to adopt new methods, experiment with recipes and hone basic skills.

Some of these programs are as entertaining as they are educational. Viewers tune in to enjoy the host's personality, expertise, humor and to see appetizing images of foods. Certain shows, however, have inspired people to look at food prep in a whole new light. Thanks to the television shows listed in this article, the kitchen is no longer just the place to house the refrigerator it's a center of nourishment, competence, innovation, science and knowledge. Oh, and food. Definitely food.

Boeuf bourguignon, French onion soup gratinée, duck à l'orange, coq au vin, mousse au chocolat: The recipes sound daunting, but the woman who brought them into viewers' homes was down to earth. Julia Child began teaching America to prepare French cuisine without fear in 1963 on WGBH in Boston. "The French Chef," syndicated to almost 100 stations, taped lived and aired without changes. Whatever Julia did, viewers saw. The series showed a real working kitchen with, sometimes, real mistakes. (That potato pancake that got flipped onto the stovetop? Just place it right back in the pan. Only the viewers will know.)

Dishes were prepared in real time there were no magical transformations from counter to stove to serving dish. Child shared her enthusiasm for cooking, making difficult dishes seem possible through practice, practice, practice. In 1966, she won an Emmy for "The French Chef," though the show's many viewers had already validated her accomplishments. Still, some detractors were horrified by the apparently relaxed sanitation in the TV kitchen. Julia's reaction: "I can't stand those over-sanitary people" [source: Bio -- Julia Child].

Chef Graham Kerr didn't get his nickname from globetrotting and exploring foods around the world. The truth is much more literal. At the start of each episode, he ran onto the set and leaped over a chair. Amazingly, the glass of wine he carried never spilled. (Maybe it was the plastic wrap stretched over the top?) This stunt set the tone for the series. Although Kerr cooked complex, rich dishes, with plenty of butter, cream and brandy, his energetic personality made cooking seem fun. He taught viewers to appreciate fine foods, even while they were grinning at his antics.

Taped in Ottawa, Canada, the series was seen on stations around the world from 1969 to 1971. Kerr's wife Treena worked behind the scenes to help produce its 195 episodes. "The Galloping Gourmet" came to an abrupt end when a truck smashed into the family car [source: Padman]. Kerr suffered temporary paralysis, and surgeons had to remove part of his wife's lung. In 1975, the recovered chef brought his humor back to the air with "Take Kerr," a cooking show that addressed viewers' time and money issues.

Exquisite food doesn't have to cost and arm and a leg. That was the assumption of Jeff Smith, better known as "The Frugal Gourmet." The series began in 1983, and aired on PBS for 14 years, where the show spread throughout the public television world. In 1990, "The Frugal Gourmet" switched from public to private production. An animated cook, Smith was also not afraid to make a mistake on camera and move on. Even though the show was taped, its chef wanted to convey the excitement of a live broadcast. At the time, "The Frugal Gourmet" was the top-rated cooking show in the U.S., and Smith's cookbooks became bestsellers.

The series ended on a negative note in 1997 after seven men filed suits against Smith, claiming he had sexually abused them years before. Smith was never indicted and maintained his innocence the lawsuits were settled out of court, and Smith returned to the Seattle area, where he died in 2004 [source: Today].

Spicy, exotic Creole and Cajun recipes were part of the draw of this Food Network show hosted by Emeril Lagasse. Another part was the enthusiastic and energetic chef himself as he ran the fast-paced show. Born near Boston to a French Canadian father and Portuguese mother, Lagasse brought his working-class background and unusual heritage to the series. It debuted in 1995 and ran on and off for 12 years. In 1996, Temps named "The Essence of Emeril" as one of the best 10 cooking shows on television [source: Bio -- Emeril].

Emeril's recipes often defied categorization. Some were elegant, like surf-and-turf or sweet and savory crepes. Others were suitable for more casual occasions, including summer entertaining and football parties. Pure comfort foods made appearances, as well, when Lagasse presented his "kicked-up" meatloaf, 5-bean chili and beef stew – often with his trademark exclamation "Bam!" whenever he added seasoning.

Successful cooking is not magic, unknowable and unattainable to all but a select few. That was the emphasis in the Food Network show "Good Eats," which kicked off in 1999 and ran for 16 seasons. Cooking is an art, but one that uses science, and best results are achieved by knowing why something happens and what technology is needed to make it so. Providing background knowledge was essential within episodes, like showing how to prevent a roasted turkey from drying out unusual ways to use salt how to best sear a steak what leavener makes the best biscuits and how to make a smooth roux.

Alton Brown, the creator and host of "Good Eats," brought a mixture of goofy fun and approachability as he investigated origins of ingredients and explained techniques. He used skits to teach food science. Where else on television can you see a giant onion or life-sized gingerbread man? This mixture of fun and information made "Good Eats" one of Food Network's top shows, averaging 20 million viewers monthly. That's not a surprise. After all, who wouldn't want to see "real" elves sitting in trees explaining the process of cracker production?

Your cake ended up flat as a pancake. The new soup recipe is manière too salty. And how did that steak get so tough? The staff at "America's Test Kitchen" is dedicated to preventing those calamities. Their goal is to offer foolproof recipes by using the science of cooking. As of 2014, this PBS series has aired for 14 years, teaching viewers how brining affects food the difference between baking soda and baking powder how cornstarch works in sauces why fish sticks to the grill and how bacteria affects different types of cutting boards.

"America's Test Kitchen" comes out of a 2,500-square-foot working kitchen in the Boston area. Over 30 full-time employees develop recipes, testing them dozens of times [source: America's Test Kitchen. The kitchen crew strives to reach the perfect combination of ingredients, technique, temperature, cooking time and equipment. Not limited to television, the kitchen's materials are also available in cookbooks, in magazines and online.

School, work, household chores, family moments: Who has time to cook? Food author Michael Pollan maintains that the average household in the U.S. spends about 27 minutes each day on food prep [source: Wilson]. Rachael Ray to the rescue! On the Food Network's "30 Minute Meals," the energetic and confident Ray demonstrated recipes for busy viewers with limited budgets. The food was prepared in real time, so the 30-minute time limit couldn't be faked.

The series, which ran from 2000 to 2012, focused on simple recipes, common ingredients, and, occasionally (gasp!), store-bought shortcuts. Sure, you could make cornbread from scratch, but you can also use a decent mix from a box while you concentrate on the rest of the meal. Ray had recipes to cover all your food needs. Need reduced-calorie ideas? She had 'em. Want something the kids will like? Maybe homemade versions of takeout food! Planning on hosting a tailgate party? Look no further. Ray even offered variations of the classic American burger.

If you become stressed out at the thought of entertaining, the Barefoot Contessa, Ina Garten, should be your fairy godmother. Her Emmy Award-winning show specializes in simplifying entertaining to reduce anxiety and increase the chance of success. It has been a staple on the Food Network since 2002.

Garten took an unusual path to her cooking show. In a former life, she was a nuclear energy budget analyst for the Carter presidential administration (rather untraditional credentials for a food television show host). In 1978, Garten switched gears and opened a specialty food store called The Barefoot Contessa [source: Food Network]. Three cookbooks later, the television show came along. Now Garten offers pointers for how to host a cocktail party for a crowd how to throw a housewarming party how to make French cooking simpler and how to plan a potluck dinner. Relax, she says – it's all doable.

Inadequate ingredients can make a pasta dish bland or a fish recipe, well, fishy. That's why Lidia Bastianich of PBS's "Lidia's Italy" teaches viewers how to select the best ingredients as well as how to prepare them. Lidia presents a practical, sensible and unflappable demeanor, which she comes by honestly as owner of four New York City restaurants. She's also written cookbooks and hosted other cooking shows, so she's prepared for whatever happens.

Since the show debuted in 2007, Bastianich has featured recipes from multiple areas in Italy. Topics include using wine and chocolate, featuring fontina cheese in recipes, stirring up simple sauces and making fresh pasta. Before cooking, Bastianich might pay a visit to the source of her ingredients, seeking out wine or prosciutto makers. The food prep part of the show is designed so viewers are able to cook the dish right along with Bastianich -- she might as well be in your kitchen.

1: 'Martha Stewart's Cooking School'

Martha Stewart's Cooking School is appropriately named. This PBS series is more like a culinary class than a television show. Stewart prepares food in a simple, calm and direct manner that lets viewers concentrate on techniques. The show is more about information than entertainment, unlike some of Stewart's past productions[i]. In addition to making suggestions based on her kitchen experiences, Stewart discusses scientific principles that affect recipes.

The fourth year of the show began in October 2014. It covers everything you need to know, from basic skills to classic techniques. Stewart walks her audience through procedures such as roasting, poaching, braising and blanching. De nombreux are done in real time so viewers get a true sense of how long a process takes. With her straightforward approach, Stewart brings the idea of a cooking show back to the actual cooking.


Lidia's Celebrate Like an Italian

Lidia's Celebrate Like an Italian by Lidia Matticchio Bastianich,Tanya Bastianich Manuali Summary

The beloved TV chef offers the only cookbook you'll need to give any gathering--from a dinner for two to a wedding--a delectable, welcoming Italian flavor. No one throws a party like Lidia Bastianich! And now, in this delightful new cookbook, she gives us 220 fantastic recipes for entertaining with that distinctly Bastianich flare. From Pear Bellinis to Carrot and Chickpea Dip, from Campanelle with Fennel and Shrimp to Berry Tiramisu--these are dishes your guests will love, no matter the occasion. Here, too, are Lidia's suggestions for hosting a BBQ, making pizza for a group, choosing the perfect wine, setting an inviting table, and much more. Beautifully illustrated throughout with full-color photographs and filled with her trademark warmth and enthusiasm, this is Lidia's most festive book. Whether you're planning a romantic picnic for two, a child's birthday party, a holiday gathering, or a simple weeknight family dinner, Lidia's flavorful, easy-to-follow recipes and advice will have you calling to your guests: "Tutti a tavola a mangiare!"


Conclusion


In this review, we have given you brief explanations of each book in order to help you understand what makes the best Italian cookbook. If you think about the background of all these authors, you’ll see that each of them began their journey from their first taste of Italian food, whether it was from their childhood or during their college years. So, as you continue to dig deep into your Italian roots and recall those homemade or restaurant cooked Italian meals, remember that nothing beats an original taste.

Things to Consider

Here is a short list of other factors you could think about as you read more on these items online before purchasing.

    • Material – You can generally get these books in either kindle or hardcover form. Kindle refers to an electronic copy, so if you don’t have the space to collect books, then this option is ideal. A hardcover refers to having a solid cover. This version is obviously the heavier version, as well as the more expensive one. This is ideal for those who love to have a collection on their bookshelf.

    There are two other book covers that you might see available, which are paperback and spiral-bound. Paperback is similar to the hardcover, but as the name suggests, the cover is made with paper compared with the hardcover’s leather and plastic covering. This is usually cheaper, although not as cheap as the kindle version. The Spiral-bound tends to be a little more expensive than the hardcover, but that will depend on the book’s size as spiraling a book can be a little bit of intricate work.

    • Pages – It may not seem much, but the number of pages in books does make a difference to the reader. Not everyone has the time to read about the author’s life or have an interest in their passion. Some just really want a recipe based cookbook. This is why we’ve included the number of pages at the title of each book for your convenience.

    Searching for or choosing the best Italian cookbook for you might seem difficult, especially at first, but we hope that this review can act as your guide and help you know what to look for. Don’t forget, despite how good the book or the author is, what makes a good cook is ultimately dependent on how good the student is.


    Voir la vidéo: Délicieux raconte comment la naissance des restaurants a changé la cuisine française (Août 2022).